Focus Media, Bonnes pratiques

L’efficacité du média TV selon Realytics

  • Home
  • »
  • L’efficacité du média TV selon Realytics

La télévision est-elle vraiment efficace ?

Cela va bientôt faire 5 ans que Realytics accompagne ses clients dans la mesure de la performance, l’optimisation et la construction de leurs campagnes TV.

Pourquoi ? Parce que nous nous sommes aperçus qu’à chaque fois (ou presque) que l’un de nos clients annonceurs prenait la parole en TV, cela se ressentait sur son site web, son application ou son call center – sur le digital donc. La télévision influe directement sur le trafic d’un annonceur, le nombre d’applications téléchargées ou lancées, la quantité d’appels reçus…

Au fil des campagnes de nos clients – qui, pour la première fois en 2018 sont plus des multicanaux (52%) que des pure-players (48%) -, nous avons observé l’efficacité du média TV à :

  • - Engager la curiosité des téléspectateurs exposés et à transformer cette curiosité en intention d’achat, voire en achat
  • - Booster le search
  • - Provoquer des gains de trafic sur l’ensemble des points de contact dont ils nous confient la mesure (web, application mobile, call center, mais aussi marketplace ou sms)
  • - Mémoriser la marque et générer un impact post view, dans les jours, les semaines voire les mois suivant la campagne.

Et c’est de cette efficacité que nous souhaitons parler aujourd’hui autour de points de repère et de chiffres clefs qui illustrent ce que nous voyons au quotidien.

 

Les preuves de l’efficacité de la télévision

Les points de repère reposent sur l’analyse de l’impact direct « cross campagnes », pour laquelle nous avons agrégé l’ensemble des campagnes en intégrant le tarif brut base 30 secondes pour étalonner l’ensemble des campagnes.

Cœur de notre métier, l’analyse de l’impact direct d’un spot TV se calcule dans les minutes suivant sa diffusion et représente en moyenne 25% de l’impact total d’une campagne. A l’inverse, les 75% restants représentent le gain de trafic acquis tout au long de la campagne et dans les semaines qui suivent.

Plus encore, en décortiquant les différents dispositifs et des cibles, on s’aperçoit que le gain de trafic diffère en fonction des typologies d’annonceurs. Ainsi, les pure players observent un gain de trafic plus important que les multi-canaux : ils comptabilisent en moyenne +66% de visites web par mois, contre +43% pour les multi-canaux. De même, assez logiquement, le gain de trafic varie énormément en fonction du volume de trafic naturel : un annonceur qui avait un trafic « faible » (entre 0 et 50 000 visites par mois) voit son trafic s’envoler, avec un gain moyen de +168% de visites web par mois, contre un annonceur avec un trafic déjà bien établi (plus de 360 000 visites), qui voit alors son trafic augmenter de +24% de visites web par mois.

Pour plus d'informations et de précisions, téléchargez cet extrait de notre étude ou contactez-nous directement si vous souhaitez en avoir une présentation ad'hoc : contact@realytics.io.

 

Efficacité de la TV _ chiffres clés et points de repères 600 px x 300 px (1)

 

 infographie-pubyrealytics

 

 

 

Mots clés : Focus Media, Bonnes pratiques